Pour ta Santé | Pour la Terre | Pour Eux 


©2019 by justinegilodi. Tous droits réservés

SIRET - 851 975 821 00014

Tel - 07 80 72 37 54

Email - hello@ojasandsoma.com

Horaires - du Lundi au Vendredi

9h -12h / 14h -17h

Mention légale | Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité

  • Facebook
  • Instagram

L'iode et les carences chez les végétaliens/végétariens

L'iode est un oligo-élément indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes. Ces hormones sont extrêmement importantes, au stade du fœtus (formation du système nerveux), lors de la puberté et d'une manière générale tout au long de notre vie.


L’iode est essentiel à la glande thyroïde pour produire les hormones thyroïdiennes T3 et T4 . Dès la vie fœtale, ces hormones contrôlent le processus de croissance et de maturation cellulaire. Elles contribuent aussi au développement cérébral.


Tout au long de la vie, elles régulent la thermogenèse (production de chaleur pour maintenir le corps à 37°C) et le métabolisme énergétique (le niveau des dépenses caloriques).


Les végétariens et végétaliens sont davantage touchés par des carences en iode. Les régions montagnardes éloignées de la mer sont aussi statistiquement plus à risque de carence en iode.


Chez l'adulte les besoins sont estimés à environ 150 µg/j, mais chez la femme enceinte ou allaitante ils seraient de 200 à 250 µg/j.

Attention - Le tabagisme augmente les besoins en Iode !


Les signes et symptômes cliniques d’une carence en iode comprennent :

  • Dépression

  • Difficulté à perdre du poids

  • Peau sèche

  • Maux de tête

  • Fatigue chronique

  • Problèmes de mémoire et mental brumeux

  • Problèmes menstruels

  • Infections récurrentes

  • Sensibilité au froid / Mains et pieds froids

  • Cheveux et ongles cassants

  • Constipation

  • Essoufflement

  • Insuffisance rénale

  • Faiblesse musculaire et raideur articulaire

Les aliments les plus riches en iode sont ceux qui viennent de la mer - les algues sont une source d'iode non négligeable pour les végétaliens.


Les algues, en particulier les algues brunes, haricot de mer, wakamé, kombu ou laminaire, sont très concentrées en iode : il suffit par exemple de 1 g de kombu royal pour apporter les 150 µg recommandés par jour à un adulte. Leur consommation doit cependant être limitée de façon à ne pas dépasser la dose limite de sécurité de l’iode.


Les pruneaux séchés sont aussi une excellente source d'iode ainsi que les sels iodés.


PS - La spiruline ne contient pas beaucoup voire pas du tout d'iode.


Iode

#iode #végétalien #végétarien #carrenc